Pour Fizazi, Mayssa est une "créature qu'il faut censurer"

Le prédicateur salafiste Mohamed Fizazi s’en prend à la blogueuse dans une vidéo de 17 minutes postée sur Youtube.

Mohamed Fizazi semble avoir trouvé sa nouvelle ennemie. Après l’actrice Loubna Abidar, il s’attaque cette fois-ci à Mayssa Salama Ennaji, dans une vidéo qui démarre par un verset du Coran. Un petit teasing, puisqu’il explique juste après que le sujet de sa capsule est « la petite écrivaine », (« kowaytiba » en arabe). Il lui reproche de tout critiquer, en particulier le roi. « Cette créature doit être censurée et punie parce qu’elle parle du roi, symbole de l’unité du pays, comme s’il s’agissait de n’importe qui », affirme-t-il avec aplomb. Il en profite pour se lancer dans un cours de droit constitutionnel plutôt confus, pour expliquer à la blogueuse « la différence entre l’Etat, le régime et la nation », concepts qu’elle ne « maîtrise absolument pas » à ses yeux. Le Cheikh lui conseille également en plein milieu de sa vidéo de « commencer à se concentrer plus sur ses propos que sur son maquillage »… L’homme va encore plus loin, et demande directement à jeune femme « si elle se considère comme étant loyale à la nation, ou bien une traître », en évoquant l’extrait du discours de Mohammed VI à l’occasion du 39ème anniversaire de la Marche verte ! Et pour conclure ce clash vidéo, Fizazi lui demande tout simplement de « reprendre ses esprits »… Comme pour Loubna Abidar, cette vidéo est probablement le début d’une grande querelle médiatique.

article suivant

En conflit avec ses pilotes, la RAM annonce l’annulation de 10 vols

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.