Addoha: Des chèques réduits en cendres dans l’incendie en octobre

Des chèques sont partis en fumée dans l’incendie qui a eu lieu dans le siège d’Addoha le 7 octobre.

Par

Le personnel de Ciments de l'Atlas a été déplacé suite à l’incendie qui a ravagé le siège d’Addoha. Crédit: Yassine Toumi
Le personnel de Ciments de l'Atlas a été déplacé suite à l’incendie qui a ravagé le siège d’Addoha. Crédit: Yassine Toumi

Des chèques sont partis en fumée dans l’incendie qui a eu lieu dans le siège d’Addoha le 7 octobre.

« Le système d’information a été sauvegardé et les serveurs ainsi que les archives n’ont subi aucun dégât […] Ont été touchés par l’incendie uniquement les équipements et le mobilier du bâtiment en question », expliquait le groupe Addoha le 7 octobre, réagissant à l’incendie qui s’est déclaré dans son siège à Ain Sbaâ. Le management a toutefois omis de préciser que plusieurs chèques ont été réduits en cendres. Leur valeur : « Entre 8 et 10 millions de dirhams », nous confie une source proche du dossier.

Le parapheur parti ainsi en fumée contenait des chèques destinés à la société Real Fly, le jet privé d’Anas Sefrioui, le président du groupe immobilier. Contacté par Telquel.ma, Saad Sefrioui, directeur général délégué d’Addoha, s’emporte : «C’est de la cuisine interne, Monsieur. En quoi cela vous regarde ?»

article suivant

Expo 2020 Dubaï : le Maroc annonce les grandes lignes de sa programmation