Quand Benkirane met l'ambiance au Parlement

Benkirane n’a pas manqué de railler avec humour –parfois douteux- les parlementaires au cours de son intervention le 12 janvier au Parlement.

Par

Au cours du grand oral du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, le 12 janvier, plusieurs parlementaires étaient munis de pancartes de protestation contre le gouvernement.  A ce sujet, Benkirane a apostrophé Touria Lahrach conseillère et membre du bureau exécutif de la CDT, dont la pancarte était à l’envers. « Retourne là, retourne là, la tienne est à l’envers », a-t-il lancé, avant de lâcher son rire légendaire.

Dans une ambiance bon enfant, le chef du gouvernement a aussi lancé des pics à Hakim Benchamach (PAM), président de la chambre des conseillers. Alors qu’il s’apprêtait à intervenir devant les parlementaires, il lui lance : « On n’a partagé pas à manger, partageons au moins la boisson » en référence à son verre d’eau. Ce à quoi le Président de la chambre des conseillers a répondu  « celle-là a bien plu à Si El Ouafa – ministre chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, ndlr– ». Sûrement une manière de détendre l’atmosphère entre les deux partis ennemis.

Toujours lors de l’échange avec Benchamach, Benkirane lui a asséné  « wallah, ils ont bien fait de te percher là haut » en faisant référence à son élection le 13 octobre à la tête de la deuxième chambre du parlement. L’intéressé lui lance en rigolant « tu t’es débarrassé de moi, c’est ça ? ». Les deux se sont serrés la main avant que Benkirane ne surenchérisse avec un « j’ai réussi à te faire rire, c’est très bien ! Hamdoullah ».

article suivant

En conflit avec ses pilotes, la RAM annonce l’annulation de 10 vols

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.