Algérie : Bientôt le retour à la limite de deux mandats présidentiels

La présidence algérienne a dévoilé son projet de révision de la Constitution. Parmi les mesures annoncées, celle de limiter la réélection du président à une seule fois.

Par

Abdelaziz Bouteflika, président au pouvoir en Algérie depuis 1999. Crédit: AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

Une prochaine révision de la Constitution algérienne par le Parlement prévoit le retour à une limitation à deux mandats présidentiels, a annoncé ce 6 janvier le directeur de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Ouyahia.

Cette disposition avait été supprimée en 2008 lors d’une révision partielle de la Constitution, pour permettre à Abdelaziz Bouteflika de briguer un troisième puis un quatrième mandat.

« L’alternance démocratique au pouvoir par la voie des urnes sera (…) confortée à travers la réélection du président de la République une seule fois, disposition exclue de toute révision constitutionnelle », a précisé M. Ouyahia, qui présentait devant la presse le projet de révision de la Constitution.

Selon M. Ouyahia, le président Bouteflika avait proposé la suppression de la limitation du nombre de mandats présidentiels en réponse à un appel du peuple qui réclamait son maintien au pouvoir.

L’annonce d’une nouvelle candidature du chef de l’Etat en 2014 avait donné lieu à une série de manifestations hostiles à sa réélection, notamment du mouvement Barakat (« ça suffit »).

Ce dernier avait demandé au Conseil constitutionnel une procédure d’empêchement de M. Bouteflika après sa prestation de serment pour un quatrième mandat.

article suivant

Produits alimentaires : 768 infractions relevées en matière de prix et de qualité en mars