La mère du kamikaze parisien Bilal Hadfi veut enterrer son fils au Maroc

Fatima Hadfi, la mère du terroriste Bilal Hadfi souhaite que l'Etat français lui rende la dépouille de son fils et veut l'enterrer au Maroc.

Par

Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France, le 13 novembre 2015

Samedi 26 décembre, dans une intervention sur la chaîne Maghreb TV, Fatima Hadfi, la mère du kamikaze Bilal Hadfi, mort à proximité du Stade de France, le 13 novembre dernier, a lancé un appel à l’Etat français, pour lui rendre la dépouille de son fils. Cette dernière souhaite l’enterrer au Maroc, où repose son père, disparu il y a huit ans. « On fait le nécessaire, mais rien ne bouge. On a fait le nécessaire avec le Consulat marocain, les autorités françaises, avec les pompes funèbres, avec les banques  » confie-t-elle à la chaîne de télévision.

Lors de son intervention, la mère de famille se confie également sur le parcours « incompréhensible » de son fils. Elle assure n’avoir rien remarqué : « Tout est fait pour qu’on ne voit rien. Je me suis reproché le fait de ne pas avoir été assez à l’écoute. Et pourtant, j’étais proche de lui. Cela faisait 9 mois qu’il était en Syrie. On me l’a arraché » , dit-elle au bord des larmes.

Selon elle, l’environnement social dans lequel elle et son fils vivaient, n’a pas aidé à mieux s’intégrer : « Il n’a jamais réussi à avoir un travail, il se faisait contrôler pour rien. On lui disait qu’il était Belge quand il était au Maroc, et on lui disait qu’il était Marocain quand il était en Belgique  », affirme-t-elle.

Aujourd’hui, Fatima Hadji se sent coupable de la dérive de son fils : « J’aime mes enfants plus que ma propre vie. Je ne trouve pas de coupables, alors c’est ma faute, c’est la mienne, » confie-t-elle. Et de rajouter : « Si j’avais su, j’aurais tout bloqué »

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.