Un prix célébrant la liberté de culte pour feu Mohammed V

L'ambassadeur américain pour la liberté de culte a présenté un prix pour la tolérance religieuse au feu souverain au nom des Etats-Unis.

Par

Crédit FAR MAROC

Feu le roi Mohamed V a reçu le prix liberté « Martin Luther King Jr. – Rabbin Abraham Joshua Heschel » à titre posthume, ce 20 décembre, à New-York. C’est Lalla Hasnaa qui s’est rendue aux Etats-Unis pour recevoir le prix décerné à son grand-père. Le rabbin David Saperstein, ambassadeur américain de la liberté de culte nommé par le Président Obama en 2014, est intervenu au cour de la cérémonie pour saluer la mémoire du souverain  : « Les Etats-Unis rendent hommage au courage et à la détermination de Sa Majesté le roi Mohammed V qui a fait une différence profonde pour le bien » des Juifs, rapporte l’agence MAP. L’ambassadeur américain s’est également adressé au roi Mohammed VI qu’il a qualifié de « résolument engagé à continuer le travail et l’exemple de son grand-père », avant de faire référence à ses actions de réhabilitation de synagogues et cimetières juifs, précise la MAP.

Devoir de mémoire

Référence partagée par le roi dans le discours en anglais qu’il a écrit pour l’événement, lu par son conseiller André Azoulay : « Bien que sa majesté le roi Mohamed V ait vu son pouvoir drastiquement réduit par les réalités implacables du protectorat français – à une époque où la France elle-même était sous l’occupation nazie, il a refusé d’autoriser l’application des lois racistes du gouvernement de Vichy aux citoyens marocains de confession juive ». Avant de s’adresser à la « Communauté des Nations » : « Rappeler (à la communauté des nations) […] que c’était des pays comme le mien, au cœur du monde arabe et islamique, qui ont rejeté la barbarie nazie lui permettrait sûrement un meilleur discernement face à l’islamophobie rampante et aux généralisations grossières qui nourrissent la culture du rejet, de l’exclusion et du refus d’apprendre à vivre ensemble ». Les messages sont passés.

 

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé