Conducteurs, vous serez désormais sanctionnés plus sévèrement

Najib Boulif a annoncé la mise en place de nouveaux radars, l'obligation de porter la ceinture dans les autocars et d'autres mesures pour faire baisser la mortalité sur les routes.

Par

Le ministre délégué chargé du Transport, Mohammed Najib Boulif, a annoncé plusieurs mesures liées à la réglementation en matière de sécurité routière dans le royaume. Visant « dès 2016 », de nouveaux résultats positifs, le ministre a annoncé vouloir « mettre en place de nouveaux radars », dans une déclaration à la presse citée par MAP. Au total, 417 équipements de contrôle de vitesse seront installés sur les routes marocaines en 2016. Certains modèles de radars mobiles seront embarqués à bord de voitures banalisées.

Boulif a expliqué en outre que les sanctions pour le non-respect du code de la route et pour l’alcoolémie au volant seront « considérablement alourdies ». Les permis de conduire à 0 points seront désormais confisqués. Le ministre a, à ce sujet, affirmé que « 60 000 conducteurs devraient s’attendre à un retrait de points ces prochains jours, pour non-respect du code ».

Pour faire baisser le chiffre de mortalité sur la route, le ministre des Transports prévoit de rendre obligatoire la ceinture dans les autocars, à compter de 2016, pour tous les passagers. Il précise qu’une campagne de sensibilisation sera lancée courant 2016 sur cette mesure.

Mohammed Najib Boulif a profité de cette conférence, pour évoquer les chiffres enregistrés sur les six premiers mois de l’année 2015. Selon lui, le nombre de morts a enregistré une baisse de 0,72% pour s’établir à 1512. Les chiffres font en revanche état d’une hausse, concernant les blessés graves (+1,82%) et les blessés légers (+11,30%).

article suivant

Ce que signifie la reconnaissance de la Journée internationale de l'arganier, désormais célébrée le 10 mai