Le contrôle se renforce sur les dotations de voyage

Les Bureaux de changes, les banques et les sociétés d’intermédiations de transferts de fonds sont appelés à centraliser les données relatives aux ventes des dotations de voyages.

Par

Bureau de change à Casablanca. Crédit: R. Tniouni

L’office des changes exhorte les opérateurs de change manuel de centraliser les données relatives aux ventes de dotations de voyages. Ainsi, banques, bureaux de changes, sociétés d’intermédiations de transfert de fonds sont appelés à utiliser une nouvelle solution informatique mise en place par l’Office des changes. Cet outil, conçu dans le cadre d’un projet plus global de refonte du système d’information, permet aux « opérateurs de change de s’assurer, en temps réel, des droits de chaque requérant au titre des dotations voyages », affirme-t-on auprès de l’office.

Autrement dit, quand un Marocain se présente pour faire le change, l’opérateur aura la possibilité de savoir exactement combien ce dernier a consommé de sa dotation annuelle même si les changes précédents ont été réalisés chez d’autres opérateurs. Le système ne pourra être totalement opérationnel que si les acteurs du secteur s’appliquent à entrer les données à chaque transaction.

Si l’office des changes recommande la solution informatique pour ce qui reste de cette année, son utilisation deviendra obligatoire à partir du 1er janvier 2016. Cet outil permettra, par ailleurs à l’office des changes de lutter contre les fraudeurs qui profitaient de l’absence de centralisation des données et faisaient le change dans plusieurs bureaux pour dépasser le montant de la dotation annuel.

article suivant

Ouverture des frontières pour les Marocains et résidents au Maroc bloqués à l'étranger