Des retards de l'ONCF dégénèrent en manifestation

Le retard engendré par une « avarie machine » sur un train assurant la liaison Kenitra- Casablanca  a provoqué le mécontentement des voyageurs qui ont manifesté dans la gare de Rabat-Agdal.

Par

Crédit: DR
Crédit: DR

Le trafic de l’ONCF (Office national des chemins de fer)  a connu plusieurs perturbations ce matin, au grand regret des voyageurs effectuant la liaison Kenitra-Casablanca sur les voies ferroviaires.  Aux environs de 8h40, l’ONCF annonce, sur ses pages Twitter et Facebook, que « vers 7h20, le train n°2 reliant Kénitra à Casablanca s’est arrêté à la gare de Rabat-Agdal suite à une avarie machine ».  Une version contredite par de nombreux voyageurs qui, photos à l’appui, affirment que ces retards étaient annoncés depuis 6h00.

Une interruption qui a suscité le mécontentement des voyageurs qui ont envahi les voies de la gare de Rabat-Agdal pour une manifestations spontanée. Cette manifestation, a elle même causé des nouveaux retards, estimés à trois heures par l’ONCF.   Selon l’Office, les passagers auraient même refusé d’emprunter les trains de transbordement proposés par la compagnie.

Ce sit-in a néanmoins été dispersé suite à une intervention « musclée » de la part des forces de l’ordre selon nos confrères de L’Économiste.  Le trafic a repris son cours normal à 10h55 selon l’Office.

Des critiques sur les retards enregistrés par les trains de l’Office national des chemins de fer, notamment concernant les trains navette, sont régulièrement formulées par les usagers, comme sur cette page facebook réunissant près de 15.000 personnes. L’ONCF affirme pour sa part que les retards sont maîtrisés, avançant ses enquêtes de satisfaction, et met en avant les exigences de sécurité pour justifier les accumulations de retards qui peuvent survenir.

article suivant

La wilaya de Casablanca appelle les entreprises du secteur privé à privilégier le télétravail