Le directeur d'Al Alam convoqué pour un éditorial

Le directeur de publication du journal Al Alam, Abdellah El Bakkali a été interrogé par la police judiciaire suite à un éditorial où il dénonce l’utilisation de l'argent lors des dernières élections.

Par

Abdellah El Bakkali, membre du bureau politique de l'Istiqlal. Crédit : DR

Le directeur de publication du journal Al Alam, porte-voix de l’Istiqlal, Abdellah El Bakkali été interrogé le 2 décembre par la police judiciaire. Cette convocation intervient suite à une enquête ouverte par le parquet général de Rabat au sujet d’un éditorial qu’El Bakkali a écrit portant des accusations de corruption lors des dernières élections.

Dans cet éditorial, El Bakkali, également secrétaire général du syndicat national de la presse marocaine (SNPM), affirmait que «l’argent des élections est arrivé aux walis et aux préfets». Une accusation sur laquelle il a été invité à s’expliquer. «C’était en sens figuré, j’entends qu’ils sont en courant de ces pratiques pas qu’ils ont reçu de l’argent», se défend-t-il, contacté par Telquel.ma.

Cela étant, dans une interview accordée au site Alyaoum24.com, le député de l’Istiqlal mentionne une nouvelle fois ces accusations contre les préfets et les walis, en parlent des conseillers qui allaient être poursuivis pour fraude électorale. La déclaration peut être consultée à la minute 1:08 dans une vidéo publiée par Alyaoum24 (voir en bas de l’article). Le journaliste l’avait interpellé alors sur le caractère grave des accusations, ce à quoi El Bakkali a répondu que «tout le monde a pris l’argent, tu peux dire ça je l’assume».  Contacté par Telquel.ma, le concerné explique qu’il s’agit d’un échange en off, n’engageant pas sa responsabilité, et que le journaliste de ce média a choisi de rendre public.

El Bakkali attend les suites qui seront données au dossier après qu’il soit transféré au parquet général.

article suivant

Le gouvernement fédéral nigérian s’apprête à construire le gazoduc Nigeria-Maroc