Impatient, le président mauritanien décide d'arrêter un match de foot

Lors de la finale de la super coupe mauritanienne de Football, l'arbitre a sifflé la fin du match à une demi heure de sa fin, selon le souhait du Président de la république.

Par

Imaginez un chef d’État s’impatienter devant une finale d’une coupe et demander à ce qu’on passe directement aux tirs aux buts après une heure de jeu pour terminer rapidement. Cela paraît étonnant. C’est pourtant ce qui s’est passé, samedi 28 novembre en Mauritanie, durant le match de la Super coupe locale qui opposait le FC Tevragh Zeina à l’ACS Ksar.

Alors que les deux équipes étaient à égalité 1-1, l’arbitre a sifflé la fin du match après 65 minutes de jeu, suivant l’envie du président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui était pressé en cette journée de célébration du 55e anniversaire de l’indépendance du pays.

La fédération mauritanienne du football a expliqué dans un communiqué officiel que La Super coupe n’a jamais été considérée comme une compétition officielle. Il s’agit d’une compétition instaurée en 2011 pour contribuer aux festivités commémoratives de l’Indépendance Nationale. « Par conséquent, une telle décision ne peut, en aucun cas, constituer une transgression des règlements, car il s’agit d’un match non-homologué, n’engendrant aucun droit pour un tiers adversaire » justifie le communiqué.

article suivant

L'aéroport de Tétouan va se doter d'une nouvelle piste