Cinq hauts responsables limogés après l’attentat de Tunis

Le secrétaire d’État tunisien à la sécurité a été démis de ses fonctions, ainsi que quatre autres hauts responsables, après l’attentat de Tunis.

Par

Attentat à Tunis - Crédits RFI

Le gouvernement tunisien a limogé le 1er décembre cinq hauts responsables, dont le secrétaire d’État chargé des affaires sécuritaires, une semaine après l’attentat suicide qui a coûté la vie à douze gardes présidentiels en plein cœur de Tunis.

« Le gouvernement a décidé de démettre » Rafik Chelly, indique un communiqué de la présidence, sans préciser le motif de cette décision.

Le ministère de l’Intérieur a annoncé de son côté le limogeage de quatre autres hauts responsables, sans donner d’explications non plus.

Une cache d’armes et d’explosifs a été découverte dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre par les unités spéciales de la police dans la région de Sousse, a par ailleurs indiqué le ministère.

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc