Khouribga : Un bulldozer pour déplacer un festival de musique

Un festival de musique a été interdit par une élue locale à Khouribga … à coup de bulldozer.

Par

Le bulldozer devant la scène du festival. Crédit DR

Les organisateurs du festival Droubna n’imaginaient pas qu’ils allaient voir le 6e festival interdit. Le matin du  26 novembre, date d’ouverture de l’évènement,  «une élue locale du PJD a investi le début de la scène avec un bulldozer afin d’interdire le festival de musique qui comptait se dérouler jusqu’au week-end», nous raconte Youssef Bennajjar, président de l’association Droubna organisatrice du festival. Raisons invoquées: Une partie de la place Al Massira, où devait se tenir les festivités,  a été réservée par une société privée qui y installe des jeux pour les enfants. Ensuite, cette même élue locale PJD n’a pas signé d’autorisation aux organisateurs du festival, qui assurent avoir eu le feu vert du président du conseil municipal, le 17 novembre.

Qu’à cela ne tienne, les organisateurs se sont retroussés les manches et ont pu dans la journée remonter la scène à la place Moulay Youssef à Khouribga. Cette fois, le conseil municipal, «sous la pression du préfet et du pacha nous ont vite donné l’autorisation, ce qui a sauvé cette édition». Pour autant, le président de l’association ne compte pas en rester là. S’ils n’ont pas encore décidé d’une forme spécifique d’action à mener contre l’élue locale, ils pensent d’ores et déjà à demander des dédommagements pour les pertes occasionnées par ce déplacement qu’ils n’avaient pas prévu.

 

article suivant

Le Maroc change d'heure ce dimanche 16 mai