Le Maroc attaque le Venezuela à cause de la question du Sahara

Le diplomate marocain Abderrazak Laâssel a affirmé  au Conseil de sécurité des Nations-Unies que le Venezuela n'a aucune légitimité pour parler du Sahara.

Par

Crédit: DR
Crédit: DR

Lors d’une réunion au Conseil de sécurité des Nations-Unies autour de la stabilité et sécurité internationales, le représentant permanent adjoint du Maroc aux Nations-Unies, Abderrazak Laâssel a tiré à boulets rouges sur le Venezuela. Il a expliqué que « le Venezuela ne pourrait parler de stabilité que lorsqu’elle respectera les pays qui l’entourent. Et d’ajouter que ce pays représente une vraie menace pour les Etats voisins ». 

Les accusations de Laâssel ne se sont pas arrêtées là. Il a également fait savoir que « l’oligarchie au pouvoir du Venezuela opprime son peuple et les partis de l’opposition ». Et de conclure qu’il existe « un lien étroit entre le régime de ce pays et les trafiquants de drogue qui menacent toute cette région ».

A noter que le Venezuela est un des pays qui apporte un appui au Polisario et qui ne soutient pas le plan marocain d’autonomie du Sahara. Au mois d’octobre dernier, le représentant permanent du Venezuela aux Nations-Unies a affirmé que « [son] pays attache une importance particulière à aborder cette question, sujet d’un processus de décolonisation inachevée ». Une attitude donc clairement hostile aux intérêts du royaume.

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.