Ankara affirme avoir averti la France au sujet d'un des kamikazes de Paris

Un responsable turc affirme que Ankara avait prévenu la France sur le cas d'Omar Ismaïl Mostefaï.

Par

La Turquie a mis en garde à deux reprises en un an la France au sujet d’un des militants jihadistes qui s’est fait exploser vendredi soir lors des attentats de Paris, mais assure n’avoir reçu aucune réponse, a assuré à l’AFP un responsable gouvernemental turc.

La police turque « a informé la police française deux fois, en décembre 2014 et juin 2015 » au sujet d’Omar Ismaïl Mostefaï, un des assaillants de la salle de concert parisienne du Bataclan, a précisé ce responsable sous couvert de l’anonymat.

Né à Courcouronnes, dans l’Essonne en banlieue parisienne, Omar Ismaïl Mostefaï n’était connu que pour des petits délits : son casier judiciaire fait mention de huit condamnations entre 2004 et 2010, sans aucune incarcération.

Il « a fait l’objet en 2010 d’une fiche S pour radicalisation« , mais « n’a par contre jamais été impliqué dans un dossier de filière ou d’association de malfaiteurs terroriste« , a souligné le procureur.

Selon une source proche de l’enquête, Omar Ismaïl Mostefaï fréquentait assidument la mosquée de Lucé, en Eure-et-Loir.

Lire aussi : Qui est Ismaël Omar Mostefaï, l’un des kamikazes du Bataclan ?

article suivant

En conflit avec ses pilotes, la RAM annonce l’annulation de 10 vols

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.