Moulay Hafid Elalamy : "Un demi million d’emplois à fin 2015"

Moulay Hafid Elalamy annonce la concrétisation de conventions dans les secteurs industriels émergents qui vont aboutir à la création d’un demi million d’emplois d’ici la fin de l’année !

Par

Moulay Hafid Elalamy
Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique. Crédit : Yassine Toumi

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy,  a annoncé devant les membres de la commission des secteurs productifs de la chambre des représentants le 11 novembre la création de 500 000 postes d’emplois d’ici la fin de l’année 2015. Ce résultat sera atteint à travers la multiplication des conventions avec le secteur privé et la mise en place d’écosystèmes propices à l’emploi.

« Quand on a annoncé ce chiffre, les gens n’y ont pas crû. Figurez-vous que cet objectif est lié à la signature de conventions avec chaque secteur d’activité industrielle. Les filières sont ciblées dans une logique d’accompagnement public », a-t-il expliqué. Ce soutien de l’Etat sera contractuel. Par exemple en terme de financement, l’aide publique peut aller jusqu’à 30% du montant d’investissement.

360 équipementiers réunis en toute discrétion

D’ors et déjà, une convention de ce genre a été signée avec le secteur automobile, représenté par l’AMICA (Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile). Elle porte sur la création de 90 000 emplois. Il en est de même pour le textile, l’aéronautique, les poids lourds et carrosserie même si le nombre précis des postes crées ne nous a pas été communiqué.

D’autres conventions devraient être signées courant novembre et au mois de décembre. Elles porteront sur les secteurs de la plasturgie, des BTP et de la construction. La FENELC (Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables) est également concernée.

Moulay Hafid Elalamy a aussi confié aux élus avoir organisé une rencontre avec 360 équipementiers automobiles de différentes nationalités en octobre. En toute discrétion, cette réunion s’est déroulée en présence des responsables de Peugeot PSA. Dans le lot des entreprises présentes, une cinquantaine de groupes chinois particulièrement intéressés par les activités de Renault à Tanger Med et le projet de Peugeot PSA à Kénitra et par le développement du potentiel à l’export.