Laurent Chabrier: « La BERD va investir 400 millions d’euros au Maroc »

Laurent Chabrier: « La BERD va investir 400 millions d’euros au Maroc »

La BERD compte investir 400 millions d’euros cette année et autant l’année prochaine et cible désormais le privé plus que le public.

Par

Laurent Chabrier. Crédit: DR

Laurent Chabrier, directeur de la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement) pour le Maroc, compte renforcer à l’avenir la présence de la banque dans le royaume et annonce un plan d’investissement de 400 millions d’euros.

Telquel.ma: Quel montant comptez-vous investir au Maroc l’année prochaine?

Laurent Chabrier : Pour cette année déjà, nous espérons clôturer avec un montant engagé directement par notre banque de 400 millions d’euros. L’année prochaine, nous ambitionnons d’investir la même enveloppe voire plus.

Y a-t-il des secteurs prioritaires dans la feuille de route de la Berd pour le Maroc?

Bien évidemment. En 2016, nous allons cibler deux grands pôles d’investissement. Le premier concerne l’entreprise et l’entrepreneuriat marocain. Nous allons supporter ce pôle moyennant des investissements aussi bien directs qu’indirects. Pour ce faire, nous allons mettre en place des lignes de crédit auprès des banques marocaines partenaires pour soutenir l’entreprise d’une manière plus large.

Nous avons conscience que nous ne sommes pas une banque de réseau et du coup nous manquons parfois d’un contact rapproché de notre clientèle qui désormais sera servie à travers des banques commerciales du royaume.

Le deuxième grand pôle que nous comptons soutenir est l’investissement dans l’infrastructure, notamment l’infrastructure de proximité ou municipale. Il s’agit de couvrir toutes les filières allant du transport urbain à la gestion des déchets.

L’investissement public demeure-t-il votre principale priorité?

Plus maintenant. Nous allons désormais être moins présents dans le secteur public que nous l’avons été auparavant. En revanche, nous ambitionnons de renforcer notre présence dans le domaine privé.

Pour ce qui est de l’entrepreneuriat, nous allons aider exclusivement les entreprises privées. Pour ce qui est des infrastructures, notre engagement mettra l’accent sur les projets conçus par les SDL (société de développement local, ONEE, ONDA, ONP…). Nous allons également travailler en partenariat avec les tissus municipal et régional en collaborant avec des organes tels que les régies, par exemple Casa Transport…

article suivant

Incendies en Amazonie: Bolsonaro, seul contre tous

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.