Tanger: Le PAM demande la résiliation du contrat avec Amendis

Le bureau politique du PAM accuse aussi le gouvernement d'adopter une politique tarifaire qui a favorisé les hausses de prix d'Amendis. 

Par

Crédit: DR
Crédit: DR

Suite à la manifestation des Tangérois le 24 octobre pour dénoncer les factures d’électricité et d’eau qu’ils jugent beaucoup trop chères, le PAM s’est fendu d’ un communiqué où le parti authenticité et modernité se dit solidaire des plaintes de ces citoyens.

Le PAM, dont le secrétaire général adjoint,  Ilyas El Omari, est aussi le président de la région de Tanger-Tétouan-El Hoceima, demande à ce que «toutes les recommandations de citoyens concernant la société Amendis soient satisfaites».

Il souhaite également à ce que «la décision de l’ancien conseil de la ville concernant la résiliation du contrat avec Amendis soit appliquée». De même, le PAM dénonce les « dérives policières » qui ont eu lieu pendant les manifestations et appelle au respect des marches pacifiques des citoyens.

Enfin, la formation estime qu’outre Amendis, le gouvernement «est également responsable de ces prix flambants dans la mesure où celui-ci a opté pour la hausse des prix de l’eau et de l’électricité à travers l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE)».

Ce communiqué du PAM fait suite à la lettre qu’a adressée, le 22 octobre Ilyas El Omari au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane où il demandait à ce dernier de «trouver une solution au problème de la cherté des services d’Amendis». 

article suivant

Pass vaccinal obligatoire : pourquoi la communauté scientifique est divisée