Les trois vérités à savoir sur l'Assemblée générale de Samir

A l’issue de l’Assemblée Générale Extraordinaire tenue le 16 octobre au siège de Samir, l’augmentation de capital de 10 milliards de dirhams a été validée par le conseil d’administration. A l’heure où nous publions ces premiers détails, le conseil d’administration est encore en cours.  

Par

Crédits : DR

Al Amoudi absent de l’AGE

C’est aujourd’hui vendredi 16 octobre que se tenait l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) du raffineur la Samir. Le principal actionnaire et responsable de la situation financière désastreuse de la raffinerie a préféré se faire représenter par un des administrateurs de Corral. Selon nos informations, il pourrait bien assister au conseil qui suit l’Assemblée. Mais son absence de l’AGE est un message négatif envoyé aux créanciers, principalement l’Etat.

« Cette assemblée n’est pas si décisive qu’on le pense, ce qui comptera vraiment c’est le passage à l’acte d’Al Amoudi », affirme un proche du dossier. C’est qu’Al Amoudi a fait beaucoup de promesses qu’il n’a jamais tenu depuis son rachat de la Samir.

6,7 milliards de dirhams d’ici un mois

Sans grande surprise, l’Assemblée générale a approuvé, à la majorité, toutes les résolutions qui lui été présentées. Ainsi, l’augmentation du capital de Samir aura bien lieu. On parle de la somme de 10 milliards de dirhams. L’administrateur de Corral représentant Al Amoudi, affirme l’engagement du Saoudien à débloquer sa quotepart de l’augmentation au plus tard le 15 novembre.

Autrement dit, Al Amoudi devra mettre sur la table dans un délai d’un mois un peu plus de 6,7 milliard de dirhams. Selon une source qui a assisté à l’AGE, le représentant de Corral va jusqu’à affirmer que si les autres actionnaires ne veulent pas suivre, « Al Amoudi fera de son mieux pour apporter la différence ».

Mise à niveau de la gouvernance

L’Assemblée Générale Extraordinaire a également approuvé une résolution pour la mise à niveau de la gouvernance. Mais le mot reste faible. C’est toute une refonte de la gouvernance de l’entreprise qu’il faut mettre en place. Pour connaître les modalités de l’exécution de toutes ces résolutions, il faudra attendre la fin du conseil d’administration qui est toujours en cours à l’heure où nous publions cet article vendredi soir.

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.