Neila Tazi n'est plus candidate à la présidence de la 2e chambre

C'est officiel. La CGEM jette l'éponge et ne présente plus Neila Tazi comme candidate pour la présidence de la deuxième chambre.

Par

Neila Tazi, l'une des huit élus CGEM à la Chambre des conseillers. Crédit: Y. Toumi

Rebondissement dans le cadre des élections pour la présidence de la deuxième chambre. « La CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) a décidé de ne pas présenter la candidature de Mme Neila Tazi, élue Conseillère en son nom, à la présidence de la Chambre des Conseillers », a  indiqué un communiqué officiel du patronat. Et d’expliquer que « cette décision est motivée par la volonté de ne pas se trouver engagé dans une approche arithmétique imposée par la multiplication des candidatures partisanes ».

La candidature de la CGEM avait pour motivation « d’asseoir davantage le principe de la parité et de rappeler le rôle déterminant de la femme à tous les niveaux de la vie politique, économique et sociale », peut-on lire dans le communiqué. La confédération patronale souligne être prête à « travailler avec l’ensemble des partenaires politiques et sociaux représentés au sein de la Chambre des Conseillers », conclut la confédération.

Pour rappel, les membres de la deuxième chambre doivent élire ce mardi 13 octobre leur président. Hakim Benchemass (PAM), Abdessamad Kayouh (Istiqlal) et Abdellatif Ouammou (PPS) sont toujours en lice.