Sprint final avant l’élection de la deuxième chambre

Les 120 membres de la nouvelle deuxième chambre du Parlement seront élus le 2 octobre.

Par

Crédit: Rachid Tniouni
Chambre des conseillers. Crédit: Rachid Tniouni

Le marathon pour l’élection des membres de la chambre des conseillers entre dans sa phase finale. La campagne électorale des conseillers qui a débuté le 25 septembre va prendre fin le 1er octobre minuit et le vote sera organisé le lendemain. Les élus communaux et régionaux, les représentants des salariés, des chambres professionnelles du patronat (CGEM) devront choisir les membres qui éliront domicile à la deuxième chambre.

Les grand électeurs vont concourir chacun dans la catégorie socioprofessionnelle ou conseil territorial dans lequel ils ont été élus. Soixante-quatorze sièges sont réservés aux collectivités locales et aux régions, 20 sièges iront aux chambres professionnelles dans chaque région, 20 autres sièges appartiennent aux représentants des salariés et huit sièges à la CGEM.

Deux nouveautés sont à retenir : le nombre de sièges qui passe de 270 a 120 depuis la réforme de la Constitution et l’entrée pour la première fois au parlement de la CGEM, seul syndicat patronal représenté.

Cette réduction des membres qui siégeaient dans cette chambre est due  à « une situation d’inflation du personnel parlementaire que connaissait cette chambre, et qu’il fallait recadrer », souligne Mustapha Sehimi, politologue. « A part l’arme absolue de la motion de censure, la 2e chambre a tous les autres pouvoir que la première », ajoute-t-il.

Au vu des résultats des élections professionnelles, de celles des représentants de salariés, des communales et des régionales, tout indique que la 2e chambre restera entre les mains des partis de l’opposition. « Les partis d’opposition ont aujourd’hui la majorité dans la 2e chambre, à moins qu’il ne participent pas au vote,  ou s’absentent le jour du scrutin » fait remarquer Sehimi. Le successeur de Cheikh Biadillah sera donc forcément issu de l’opposition.

article suivant

Pour l'ONDH, le ciblage du RAMED exclut les plus défavorisés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.