Habanos va fabriquer des cigares au Maroc

La marque cubaine Habanos compte ouvrir une usine dans la région de Casablanca qui sera opérationnelle à partir du mois de décembre pour un investissement d'un milliard de dirhams.

Par

Crédit: AFP
Crédit: AFP

Dans son édition du 21 septembre, le quotidien L’Economiste annonce l’ouverture, en décembre prochain, d’une usine de cigare et de cigarettes par la marque cubaine Habanos. Cette usine, « située dans la région de Casablanca », produira des « marques de cigarettes, de cigares et de cigarillos marocaines ». Le prix des cigarettes produites par la marque cubaine se situera entre 15 et 35 dirhams à en croire le président de l’entreprise Moulay Omar Zehraoui qui a été interrogé par L’Économiste

La production de cette usine, dont la construction a requis un investissement d’un milliard de dirhams, «  sera orientée à 80 % vers l’export, essentiellement en Afrique subsaharienne. Nous ciblons notamment le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Mali, le Nigeria, où s’écoulent plus de 40 millions de paquets de cigarettes par jour. Le reste sera commercialisé sur le marché local » selon le président de l’entreprise Moulay Omar Zehraoui. Le tabac utilisé pour la fabrication des cigarettes sera importé du Brésil, du Zimbabwe et des Etats-Unis, tandis que «  la matière première nécessaire à la fabrication des cigares proviendra du Honduras, de Cuba et de la République dominicaine ». La présence de cette usine devrait mener à la création de 600 emplois.

À travers cette implantation au Maroc, Habanos souhaite concurrencer la Société marocaine des Tabacs (SMT)  ancienne filiale d’Altadis qui est aujourd’hui détenue par la marque britannique Imperial Tobacco, leader au Maroc. Contacté par Jeune Afrique au mois de février, Moulay Omar Zehraoui, qui est connu pour son travail dans le domaine de l’immobilier, avait indiqué que l’investissement d’un milliard de dirhams lui permettrait d’avoir « des capacités supérieures à celles de la SMT  ».  Habanos, qui prévoit de commercialiser ses produits à partir de janvier 2016, sera surtout le seul concurrent de taille à la filiale du géant britannique des tabacs.

article suivant

Ce que gagnent les intermédiaires sur le prix de la sardine (rapport)

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.