Le programme de François Hollande à Tanger

L’agenda du président français à Tanger pour les 19 et 20 septembre révèle un déplacement placé sous le signe de la coopération tant économique que sécuritaire, pour acter la fin de la brouille diplomatique.

Par

Crédit: DR

Le choix de la ville de Tanger pour accueillir le président français du 19 au 20 septembre n’a certainement pas été laissé au hasard. La ville du détroit symbolise à la fois les échanges économiques du royaume avec la France — notamment avec la proximité de l’usine Renault — et la coopération pour la lutte antiterroriste qui bat son plein dans le Nord du pays. Deux thématiques qui devraient être au cœur de la visite de François Hollande, comme le confirme l’historien Pierre Vermeren à 20minutes.fr : « Le développement économique reste très important entre les deux pays. De nombreuses entreprises françaises sont à la recherche de croissance, dans l’automobile, le bâtiment, ou les transports notamment. Mais la priorité devrait être donnée à la lutte contre le terrorisme, où l’échange d’informations entre la police française et marocaine est désormais vital. »

Le président français ne sera cependant pas accompagné de son ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, retenu en Europe par la crise des réfugiés. C’est lui qui avait annoncé en février que le directeur de la DGST Abdellatif Hammouchi serait décoré de la Légion d’honneur, à une date qui reste pour l’heure inconnue.

Une visite de travail et d’amitié

Au programme de cette visite officielle, d’après L’Usine Nouvelle, l’inauguration samedi après-midi par Mohammed VI et François Hollande du centre de maintenance du futur TGV marocain situé à Tanger. Le projet de ligne à grande vitesse entre Casablanca et Tanger est en effet conduit par l’ONCF avec la SNCF et sa filiale d’ingénierie Egis. Le président de la SNCF Guillaume Pépy fait d’ailleurs partie de la délégation française qui suit le président dans son déplacement. Une visite du port de TangerMed est par ailleurs prévue dimanche.

D’après la même source, les deux chefs d’État lanceront, dimanche, les travaux du futur Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (IFMEREE) de Tanger, en partie financé par l’Agence française de développement (AFD). La dimension écologique de ce voyage, renforcée par la présence de la ministre française de l’Écologie Ségolène Royale, sera également marquée par un appel commun des deux dirigeants pour la réussite des négociations climatiques à l’approche du sommet parisien de la COP 21. La France accueille la conférence environnementale du 30 au 11 décembre prochain, et c’est le Maroc qui la présidera l’an prochain.

Outre le roi, François Hollande sera reçu par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et les présidents des deux chambres. Par ailleurs, Médias 24 révèle que le président français logera au Palais des Hôtes Royaux, l’ancienne résidence du magnat de la presse Malcom Forbes.

Parmi les événement organisés, une réunion à l’hôtel Minzah dimanche 20 septembre sur le thème de la jeunesse, à laquelle prendra part notamment Najat Vallaud Belkacem.

Le premier et précédent voyage officiel de François Hollande au Maroc remonte à avril 2013. Celui de ce week-end est sans doute le dernier de son quinquennat qui prendra fin en 2017.

article suivant

PLF et nomination d’ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI