Driss El Azami veut cibler les "quartiers marginaux" de Fès

Driss El Azami, fraîchement élu maire de Fès, entend mettre l'accent sur les quartiers "défavorisés" et mobiliser les investisseurs de la ville.

Par

Driss El Azami. Crédit: DR
Driss El Azami. Crédit: DR

Le nouveau maire de la ville de Fès et actuel ministre PJD délégué au budget, Driss El Azami, a livré les grandes lignes de ce que sera sa politique pour la capitale spirituelle du royaume.  Dans une interview accordée mardi 15 septembre au site de son parti pjd.ma, El Azami a expliqué vouloir mettre l’accent sur les « quartiers dit marginaux » et remettre en confiance les investisseurs.

« Les six arrondissements de la ville sont très loin de bénéficier des mêmes moyens que le centre ville », a-t-il déclaré. Il affirme vouloir « mobiliser les ressources financières, humaines et immobilières de la ville », en rupture avec « l’utilisation indue » de ces ressources selon lui.

Autre axe sur lequel il entend mettre l’accent: mettre en branche la machine économique. « Remettre en confiance les investisseurs va contribuer à régler la problématique de sécurité que vit la ville », annonce-t-il.

Driss El Azami s’est aussi exprimé plus généralement sur les résultats des élections du 4 septembre. Il estime qu’il ne s’agit pas « d’un simple scrutin » mais d’un  « référendum sur la popularité des partis politiques ». Concernant sa large victoire sur le secrétaire général du parti de l’istiqlal, Hamid Chabat, il a déclaré qu’il s’agissait »d’une victoire du parti » plus que celle de sa personne.