Cellule d'Essaouira : les armes proviennent d’Algérie

Les armes saisies par le BCIJ chez une cellule terroriste démantelée le 12 septembre provenaient d’Algérie selon le directeur du Bureau.  

Par

Le bureau du BCIJ à Rabat.
Le bureau du BCIJ à Rabat. Crédit: AFP

Le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a procédé, le 12 septembre à Essaouira, au démantèlement d’une cellule terroriste composée de cinq personnes. Cette cellule, affiliée à Daech, s’activait dans les localités de Beni Mellal, Sidi Allal Bahraoui et Tinzouline. Elle  planifiait de « commettre des actes de sabotage ciblés dans le Royaume » et  était équipée de « quatre pistolets automatiques, un pistolet mitrailleur, 7 bombes lacrymogènes, trois bâtons électriques ». Un arsenal qui a été introduit au Maroc depuis l’Algérie selon Abdelhak Khiame, directeur du BCIJ qui s’est exprimé lundi auprès de l’agence de presse MAP.

Le responsable sécuritaire a également indique que la cellule, qui s’est fait baptiser «  Jound Al Khilafa au Maroc » (les soldats du califat, ndlr), détenait des produits utilisés dans la confection de « puissants explosifs ». Le directeur du BCIJ a également indiqué que l’intention de la cellule terroriste de commettre un attentat terroriste au Maroc, avant de rallier le Moyen-Orient, révèle un changement de strategie de Daech. Selon le responsable, l’organisation terroriste tentait jusqu’à present, d’ « acheminer les nouvelles recrues en Irak et en Syrie pour les former dans ses camps avant de les redéployer dans leur pays d’origine pour commettre des actes terroristes ». 

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.