Régions: Les candidats de l'opposition qui sont les mieux placés

Voici les noms pressentis à l'opposition pour prendre la tête des régions.

Par

Crédit: DR

Le délai légal pour déposer les candidatures à la présidence des régions s’est écoulé. L’opposition va présider aux destinées de plusiurs régions importantes.

Suite à un accord des partis de l’opposition, Mustapha Bakkoury devrait présider la région de Casablanca, selon une source au Parti authenticité et modernité. Mercredi matin, le SG du PAM a déposé officiellement sa candidature. L’opposition compte dans la région 38 sièges sur les 75 du conseil régional. C’est tout juste un siège de plus que la majorité, ce qui ne met pas Bakkoury à l’abri de surprises.

Le numéro 2 du PAM, Ilyass El Omari est également candidat pour la région Tanger-Tétouan Al Hoceima, selon plusieurs médias. Là encore, l’opposition n’a dépassée la majorité que d’un seul siège en obtenant 32 sièges contre 31 pour la majorité.

A Marrakech-Safi, c’est l’ancien ministre de l’Education nationale, le Pamiste Ahmed Akhchichen qui est fortement pressenti pour présider le conseil régional. Cette fois, la victoire de l’opposition est nette.  Sur les 75 sièges que compte la région, l’opposition a raflé 45, largement devant la majorité qui n’en a eu que 33.

Dans la région de Guelmim-Oued Noun, c’est l’USFPiste Abdelwahab Belfkih qui semble avoir toutes les chances de prendre la présidence de la région.  Il faut dire que c’est là où l’USFP a remporté le plus de sièges et est arrivé premier (12 sièges sur 39). Avec l’opposition, ils obtiennent la majorité avec 22 sièges, en plus de deux sièges du parti de la réforme et du développement.

L’l’Istiqlal devrait présider les deux conseils régionaux du Sahara. D’abord celui de Laâyoune-Sakia El Hamra, puis celui de Dakhla-Oued Eddahab. Le premier devrait échoir à Hamdi Ould Errachid, qui a lui seul obtenu la majorité absolue au conseil régional avec 20 sièges sur 39. La majorité gouvernementale n’a pu assurer que 14 sièges sur l’ensemble. Du côté de l’opposition, seul le PAM a décroché 4 sièges

A Dakhla-Oued Eddahab, l’istiqlal est arrivée premier en raflant 13 sièges. L’opposition compte dans ce conseil régional 19 sièges contre 14 pour la majorité. Et c’est Elkhatat Benja, tête de liste régional qui a toutes les chances de présider aux destinées de la région.

article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui