L’enfant syrien mort en Turquie espérait rejoindre le Canada

Aylan, l'enfant syrien de trois ans retrouvé sans vie sur une plage en Turquie, espérait rejoindre le Canada avec sa famille.

Par

Aylan Kurdi, 4 ans, retrouvé mort noyé sur une plage en Turquie.
Aylan Kurdi, 4 ans, retrouvé mort noyé sur une plage en Turquie. Crédits: CNN

Aylan, l’enfant  syrien qui a été retrouvé mort sur une plage de Bodrum en Turquie mercredi, était en compagnie de sa famille dont sa mère et son frère de cinq ans également décédé. Il fait partie d’un groupe de 12 syriens retrouvés noyés.

L’enfant de trois ans était parmi les 23 migrants qui ont navigué clandestinement dans deux barques à partir de la Turquie en espérant atteindre l’île de Kos en Grèce. L’agence de presse turque explique que cet enfant est kurde et qu’il s’est noyé ainsi que son frère Ghaleb, âgé de cinq ans, et sa mère Rihane. Le seul membre de la famille qui a échappé à la mort est le père, Abdellah.

Selon sa tante Tayma, résidente au Canada, qui s’est entretenue avec le site d’informations canadien Ottawa Citizen, la famille avait demandé, sans succès, l’asile politique pour rejoindre le Canada.

« En tant que citoyenne canadienne, j’avais même demandé à être leur garante au Canada, mais le ministère de l’Immigration avait refusé ce dossier compte tenu des complications des dossiers des réfugiés syriens en Turquie », révèle-t-elle. Et d’ajouter « qu’après ce refus, la famille a décidé de quitter clandestinement la Turquie à cause du mauvais traitement dont font objet les réfugiés syriens ».

article suivant

Huit ONG demandent à l'ONU d'enquêter d'"urgence" sur les conditions de travail des saisonnières de Huelva