Human Rights Watch salue la légalisation d’une association de défense des droits des sahraouis

La reconnaissance de l’Association sahraouie des victimes des violations graves des droits de l’Homme (ASVDH) a été saluée par l’ONG Human Rights Watch (HRW).

Par

L’ONG américaine Human Rights Watch s’est souvent montrée critique envers les autorités marocaines au sujet des avancées du royaume dans le domaine des droits de l’Homme. Mais, dans un communiqué publié le 24 août, l’ONG a salué la reconnaissance, par les autorités, de l’Association sahraouie des victimes de violations graves des droits de l’Homme (ASVDH).

Deux mois après la réception de son récépissé provisoire, l’ASVDH est légale depuis le 21 août. Une reconnaissance qui constitue un « pas en avant positif  » pour le Maroc selon Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord citée par le communiqué de l’ONG. L’organisation a également encouragé le gouvernent marocain a « poursuivre dans cette voie en mettant fin aux restrictions arbitraires et basées sur des motifs politiques qui pèsent sur ce groupe ainsi que sur d’autres organisations de la société civile ».

HRW note néanmoins que cette décision survient « dix ans après que cette organisation du Sahara occidental a déposé sa demande, et neuf ans après qu’un tribunal a jugé que le gouvernement l’avait illégalement empêchée de s’enregistrer ». L’ONG appelle également le gouvernement marocain a garantir une plus grande liberté à cette organisation et à reconnaître une dizaine d’autres qui sont toujours dans le vide juridique.

article suivant

Deux réseaux de trafic de migrants mineurs marocains démantelés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.