Le scandale de la construction d'un lycée « fictif » à Salé devant la justice

À Salé, des fonds auraient été attribués à la construction d’un lycée. Mais ce dernier n’aurait jamais vu le jour. 

Par

Un lycée dans la ville de Salé n’aurait jamais vu le jour alors qu’un budget aurait été débloqué et une réception définitive a été organisée ?

Le journal électronique Hespress a publié le document de la réception définitive avec la signature d’un architecte, un ingénieur, une représentante de la délégation préfectorale du ministre de l’Éducation nationale de l’ancienne directrice de l’Académie, de l’ex-délégué, du chef de division du budget et du chef de division des constructions à la délégation de Salé ainsi qu’un représentant de la société qui a remporté le marché.

Une réception qui a été suivie par « la mainlevée sur le cautionnement définitif » qui permet de verser à la société qui a gagné le marché une somme de 176 680 dirhams. Selon Hespress, le lycée Ouhoud qui devait être construit et qui n’existe pas à ce jour, a été remplacé par l’ajout de quelques classes dans un lycée qui existe déjà.

Suite à ça, le procureur près du tribunal de première instance a entamé l’examen d’une plainte relative à cette affaire.

 

filesfiles (1)

article suivant

Munir El Kajoui signe à Malaga et rejoint trois autres joueurs marocains

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.