Agressé à l’arme blanche, il est arrêté pour avoir exagéré les faits

La DGSN a interpellé et placé en détention préventive quatre jeunes ayant publié une vidéo présentant une vision erronée de leur agression à l’arme blanche.

Par

Crédit photo : DR

Les services de police de Casablanca ont interpellé quatre personnes après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux comportant une « dénonciation de crimes fictifs et [une] exagération des éléments d’une agression corporelle », selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) relayé par l’agence de presse MAP.

La DGSN indique dans un communiqué qu’une enquête a été ouverte suite à la diffusion sur internet de la vidéo d’un jeune portant les traces d’une blessure au cou. La victime prétendait avoir été victime d’une tentative d’égorgement par un individu qui voulait abuser sexuellement de lui. La vidéo était accompagnée de propos soutenant l’« absence de sécurité au Maroc ». L’enquête de la préfecture de police de Casablanca a conclu que la victime, âgée de 18 ans, a en fait été agressée à l’arme blanche par un sans domicile fixe à qui elle avait refusé d’acheter des cigarettes.

En raison des faits dénaturés contenus dans la vidéo et de la dénonciation de crimes fictifs (agression sexuelle), le parquet a donné ses instructions pour que les personnes qui ont filmé et publié la vidéo, ainsi que la victime, soient placées en détention préventive pour les présenter à la justice. L’agresseur a lui aussi été interpellé  et placé en détention préventive avant d’être présenté au parquet compétent.

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie