Les patients marocains doivent 11 millions d’euros aux Hôpitaux de Paris

Les patients marocains ont contracté une dette cumulée de 11 millions d’euros auprès des hôpitaux de Paris.

Par

Crédit photo : usneurope.eu

Les patients marocains ont contracté une dette cumulée de 11 millions d’euros auprès des hôpitaux de Paris.

11 millions d’euros. C’est le montant de la dette accumulée par les patients marocains à la fin 2014, à l’égard de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) selon un bilan présenté le 7 juillet par la direction en commission médicale d’établissement (CME) . Le Maroc est le deuxième pays le plus endetté auprès des hôpitaux parisiens, après l’Algérie (31,6 millions d’euros) et devant les États-Unis (5,7 millions).

Au total, les sommes non recouvrées par les hôpitaux de l’AP-HP auprès de patients, français ou non, résidant à l’étranger, s’élevaient à 118,6 millions d’euros au 15 novembre 2014. Ce chiffre ne concerne pas les patients étrangers résidant en France, de manière régulière ou non.  De 2010 à 2014, le nombre de séjours liés à l’accueil de patients domiciliés à l’étranger a crû de 9,8 %, avec, en 2014, des séjours plus nombreux pour l’Algérie, le Maroc, l’Italie et le Koweït.

Depuis 2013, l’AP-HP applique des majorations de 30 % sur ses tarifs pour les patients résidant à l’étranger (hors urgences, aide médicale d’état, interventions humanitaires et accords internationaux avec les caisses de sécurité sociale des pays d’origine). À partir de septembre, les patients ou organismes étrangers devront payer d’avance les frais d’une intervention programmée, selon un devis calculé sur le tarif d’une journée majoré de 30 %. Sans quoi ils ne seront pas pris en charge. Des dérogations sont toutefois prévues pour certains organismes, notamment le « secrétariat particulier du roi du Maroc ».

 

article suivant

Mariages par fatiha : une exploitation sexuelle qui ne dit pas son nom