Une ONG néerlandaise demande au Maroc de lui rendre ses Smartphones

Saisie par l’Intérieur, une ONG néerlandaise réclame ses smartphones

26 smartphones ont été saisis par les autorités en juin dernier, lors d’une formation organisée par l’ONG Free Press Unlimited et l’Association marocaine pour l’éducation et la jeunesse (AMEJ).

Par

Deux associations, une néerlandaise, Free press Unlimited,  et l’autre marocaine, l’AMEJ (Association marocaine pour l’éducation et la jeunesse),  demandent aux autorités marocaines de leur rendre 26 Smartphones qu’ils avaient saisis. L’affaire remonte au 10 juin dernier. Les deux associations avaient organisé une formation destinée  à 25 journalistes et blogueurs à Marrakech « dont l’objectif était de renforcer les capacités professionnelles en journalisme civique, en photographie, audio, vidéo et la sécurité des journalistes » précise un communiqué récent signé par les deux associations.

Une partie de la formation était consacrée à l’application StoryMaker, qui permet de réaliser et de publier en ligne des reportages vidéo, ou audio avec un smartphone. Une formation interrompue par les autorités sont intervenues qui, au passage, « ont confisqué 26 téléphones, sans la présentation d’aucun mandat juridique. Les autorités ont informé les organisateurs que les téléphones peuvent être récupérés après 24 heures » note le même communiqué. Depuis, les deux associations n’ont pas pu récupérer les téléphones et aucune information ne leur a été communiquée par les autorités malgré les demandes de l’ONG néerlandaise.

article suivant

Crise à la RAM : L'accord suspendu au référendum des pilotes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.