Tensions entre Al Adl Wal Ihsane et les autorités à Oujda

Des membres d’Al Adl Wal Ihsane auraient été empêchés, le 7 juillet, d’effectuer leur retraite dans une mosquée à Oujda.

Par

Réunion du mouvement Al Adl Wal Ihsane (photo d'illustration). Crédit: DR

Comme tous les ans, les membres du mouvement d’Al adl wal ihsane se retirent dans des mosquées pendant les 10 derniers jours de ramadan pour se recueillir. Selon la Jamaâ, cette retraite a été empêchée par les autorités dans la mosquée Al Mansour Eddahbi à Oujda. Les autorités auraient même interdit aux adlistes d’accéder à la mosquée.

« Même si nous avons signalé aux autorités que nous disposons d’une autorisation pour effectuer notre retraite et que cette mosquée fait partie de celles autorisées par l’Etat, nous avons été surpris par leur réaction qui ne fait qu’illustrer la machine oppressive du Makhzen contre la Jamaâ », s’insurge Abdelghani Bouchihi, membre dirigeant de la section orientale d’Al Adl Wal Ihsane. Une mosquée au centre d’Oujda ainsi qu’une autre à la sortie de la ville ont été également fermées par les autorités.

Bouchihi soutient que cette interdiction d’effectuer des retraites pendant le mois de ramadan est habituelle depuis dix ans car « les autorités voient en [cette] pratique religieuse, qui était effectuée par le prophète, une menace  ».

article suivant

Interdit de colloque, les explications de Nourredine Ayouch

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.