Rencontre avec des réfugiés palestiniens au Liban

Habitants du camp palestinien Borj El Barajneh à Beyrouth, des réfugiés palestino-syriens qui ont fuit la guerre en Syrie, confient à la caméra de Telquel.ma leurs souffrances quotidiennes.

Par

Brahim Chaâbane, Réfugié palestino-syrien

Yassine et Brahim sont deux réfugiés palestino-syriens qui ont été obligés de fuir la Syrie où ils habitaient pour rejoindre le camp palestinien Borj El Barajneh à Beyrouth. Le premier vit depuis une année et demie au Bourj et travaille comme épicier. Le second, accompagné de sa famille, vit dans ce camp depuis deux années et demi et ne travaille pas.

Alors qu’ils avaient du travail et le statut de résident en Syrie, ces deux réfugiés ne bénéficient pas des mêmes avantages au Liban. Ces réfugiés vivent en clandestins dans un camp où la précarité et la violence règnent et ils ne bénéficient que d’une modique aide de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) de 160 dollars par famille. Ces hommes sont obligés de prendre plusieurs précautions et trouver des stratagèmes pour passer les check-points en direction du centre ville de Beyrouth. Le Liban compte plus de 300 000 réfugiés palestiniens.

article suivant

19 septembre : 40 décès et 2.552 nouveaux cas de contaminations au coronavirus