Des équipes mobiles pour freiner la triche au baccalauréat

Afin de lutter contre la fraude lors de l'examen du baccalauréat, le ministère de l’Éducation nationale a décider de mettre en place une nouvelle mesure.

Par

Les nouvelles technologies ont fait leurs entrée dans la triche. Crédit DR
Crédit: DR

Afin de lutter contre la fraude lors de l’examen du baccalauréat, le ministère de l’Éducation nationale a décider de mettre en place une nouvelle mesure.

507  413. C’est le nombre d’élèves à surveiller lors des épreuves du baccalauréat 2015. Pour tenter d’endiguer la fraude lors de cet examen, le ministère de l’Éducation nationale a décidé de tout mettre en place. Après avoir lancé des campagnes de sensibilisation sur les risques de la triche lors des examens dans certains établissements, le ministère a dernièrement annoncé vouloir créer des « brigades mobiles » afin de contrôler la présence de téléphones portables ou de tout autre appareil électronique interdit pendant les examens. Selon nos confrères de Média24, ces brigades feront des « interventions à l’improviste selon une programmation préalablement établie« .

Des pages Facebook consacrées à la triche

Depuis quelques années maintenant, de nouvelles techniques de fraude sont apparues. Dernier exemple, l’apparition de pages Facebook portant le nom de « Tasribat ». Sur ces pages, les solutions des épreuves fuitaient et des étudiants ont réussi à obtenir ces réponses grâce à leurs téléphones portables. L’avant-projet de loi concernant les sanctions étant toujours à l’étude, les fameuses brigades mobiles réussiront-elle à dissuader les étudiants de tricher ?

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer