Un Marocain impliqué dans l'affaire des viols d'enfants en Centrafrique ?

La mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca) a annoncé jeudi 4 juin l'ouverture d'une enquête sur un nouveau cas d'agression sexuelle présumée sur une enfant, impliquant l'un de ses Casques bleus.

Par

Babacar Gaye, le chef de la Minusca, a ordonné l’ouverture d’une enquête après la divulgation mardi d’informations accusant un militaire de la force de maintien de la paix d’avoir abusé sexuellement d’une enfant. Le pays d’origine du Casque bleu n’a pas été communiqué, mais une source diplomatique a affirmé qu’il s’agissait d’un Marocain.

« Des mesures immédiates ont été prises pour protéger la victime et lui prodiguer des soins appropriés« , a assuré la Minusca dans un communiqué. L’ONU a par ailleurs appelé le pays d’origine du Casque bleu à mener sa propre enquête.

L’ouverture de l’enquête onusienne intervient au lendemain de l’annonce d’une investigation sur la gestion par l’ONU d’une autre affaire d’agressions sexuelles présumées d’enfants en Centrafrique par des militaires étrangers n’étant sous l’autorité des Nations unies.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a décidé mercredi de mettre en place une enquête externe indépendante sur la façon dont l’ONU a géré cette affaire, mettant en cause des soldats français et africains entre décembre 2013 et juin 2014.

Lire aussi : Viols d’enfants en Centrafrique : 14 militaires français mis en cause

article suivant

Le nouveau maillot du Maroc fait encore polémique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.