Affrontements entre étudiants et forces de l'ordre à Marrakech

Plusieurs étudiants et une vingtaine d'agents des forces de l’ordre ont été blessés lors des heurts qui ont eu lieu à Marrakech. Les étudiants réclamaient le versement de leur bourse.

Par

Crédit : AIC Press

Des échauffourées se sont produites entre étudiants et  forces de l’ordre à Marrakech mardi 26 mais dernier suite à des actes de vandalisme perpétrés par un groupe d’étudiants de l’université de Marrakech ayant organisé une marche « non-autorisée« , pour protester contre le retard dans le versement des bourses. C’est ce que rapporte la MAP qui cite les autorités locales de Marrakech.

Les manifestants auraient jeté des pierres à l’encontre des forces de l’ordre et commis des actes de vandalisme visant certains locaux de la cité universitaire, et ce, en dépit de l’intervention des autorités publiques pour les informer de l’intention du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique de verser, jeudi 28 mai prochain, l’ensemble des bourses, affirme l’agence de presse officielle.

Lors de ces tensions, 24 éléments des forces de l’ordre ont été blessés à différents degrés, et ont été transportés vers les établissements hospitaliers de la ville pour recevoir les soins nécessaires, indique la MAP.

Une enquête a été ouverte sur ordre du parquet général alors qu’un groupe d’étudiants a été arrêté pour complément d’enquête.

Quatre blessés graves parmi les étudiants

De son côté l’Association marocaine des droits humains (AMDH) de Marrakech signale dans un communiqué parvenu à Telquel.ma que « la police et les forces auxiliaires sont intervenues pour disperser la foule dès que les manifestants sont arrivés dans la rue  lors dune manifestation pacifique »  des étudiants depuis le quartier universitaire de Marrakech pour réclamer leur bourse.  Le communiqué précise  également que les forces de l’ordre se sont même introduites dans le logement des étudiants lors des affrontements.

L’Association indique aussi que cette intervention qui  a conduit à de « violents affrontements », a fait  « plusieurs blessés dont quatre blessés graves dans les rangs des  étudiants, alors que certains ont été arrêtés et détenus par la police. »

Des étudiants blessés « n’ont pas eu la chance de se faire soigner », avance l’Association qui demande par ailleurs la libération des étudiants détenus et demande qu’un débat soit lancé pour  répondre  à la revendication de ces étudiants.

article suivant

Hammouchi a reçu le chauffeur du triporteur agressé par un policier

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.