Mohamed VI mercredi en Guinée-Bissau, une première pour un roi marocain

Après le Sénégal, Mohammed VI se rendra mercredi 27 mai à Bissau pour une visite officielle de trois jours, la première d'un souverain marocain en Guinée-Bissau, a annoncé lundi dans un communiqué le ministère bissau-guinéen des Affaires Etrangères.

Par

Mohammed VI sort de sa voiture à Paris
Crédit: AFP/Alain Jocard

Cette étape s’inscrit dans la tournée du roi en Afrique subsaharienne, débutée le 20 mai à Dakar. Si le déplacement en Guinée-Bissau avait été annoncé, aucune date n’avait été fournie jusqu’ici.

En prévision de cette visite, le gouvernement chérifien a offert à la Guinée-Bissau 12 000 tonnes de médicaments dont des antirétroviraux et des antibiotiques pour le traitement de la tuberculose, a déclaré à l’AFP le Consul général de Guinée-Bissau au Maroc, Albino Arfam. Selon lui, une équipe médicale marocaine est arrivée dès ce week-end et a commencé lundi 25 mai des consultations gratuites et des interventions chirurgicales à l’hôpital Central Simao Mendes, le plus grand du pays.

Selon une source proche de l’équipe, un millier de patients devraient pouvoir consulter, dont une centaine, atteintes de cataracte, pourraient bénéficier d’interventions chirurgicales.

« Le Maroc est un vieil ami de la Guinée-Bissau, se souvient Joao Sécuba, un vétéran de la guerre d’indépendance. Il nous a assistés pendant la lutte de libération contre l’armée coloniale portugaise. Les premières armes avec lesquelles nous avions combattu nous ont été offertes par le roi Hassan II du Maroc. » Mais en 1984, le gouvernement bissau-guinéen a reconnu le Front Polisario. Le Maroc a alors immédiatement suspendu ses relations avec Bissau.

« Avec cette visite du roi, nous sommes en train de repartir sur de bonnes bases« , s’est réjoui le ministre bissau-guinéen des Affaires Etrangères Mario Lopes Da Rosa. « Une vingtaine d’accords de coopération vont être signés« , a précisé le chef de la Diplomatie, en priorité dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et du transport.

Jeudi à Dakar, les gouvernements sénégalais et marocain ont déjà signé treize accords dans divers domaines dont les douanes, l’industrie, la santé animale, le tourisme et l’environnement.

article suivant

Horst Koehler entame à Alger sa tournée, avant de se rendre à Rabat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.