L’avocate Naïma Elguellaf accusée d’avoir saboté le travail des forces de l’ordre

Suite au passage à tabac de l’avocate Naïma Elguellaf par les forces de l’ordre, la wilaya livre sa version des faits.

Par

Les forces d’ordres ont été « empêchées » par Naïma Elguellaf  « d’accomplir leur devoir mercredi suite à l’occupation de la voie publique par un groupe de chômeurs ». Voilà l’accusation porté par la Wilaya à l’encontre de l’avocate qui a été frappée pendant  l’intervention.

L’avocate Naima Elguellaf aurait donc tenté d’empêcher les forces publiques d’accomplir leur devoir mercredi 13 mai, suite à l’occupation de la voie publique par un groupe de chômeurs. Voilà l’accusation porté par la Wilaya à l’encontre de l’avocate. L’autorité affirme dans un communiqué publié dans la soirée du 14 mai que  les forces de sécurité ont été « surprises » par une intervention « inhabituelle » de l’avocate Naima Elguellaf dans une « tentative d’empêcher les forces publiques d’accomplir leur devoir »

La wilaya affirme que les autorités ont essayé à plusieurs reprises de « convaincre » l’avocate « de ne pas entraver la mission des forces publiques ». Au lieu de quoi, Elguellaf « s’est livrée à la menace et à la provocation contre ces forces, ce qui a poussé un agent de sécurité à intervenir pour l’amener à mettre fin à ses provocations » précise la même source,  qui ajoute même que l’avocate aurait « proféré, à son égard et à l’égard des autres membres des forces de sécurité, des insultes et des propos vulgaires et bloqué, avec certains de ses collègues, l’agent de sécurité, ce qui a provoqué la chute de ce dernier ».

L’enquête à ce sujet est en cours sous la supervision du parquet général compétent, a conclu le communiqué.

article suivant

Agression d'une élève à Khouribga : après une vague de soutien au professeur, le père retire sa plainte

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.