Chabat, Seddiki, et ses chaussures bien cirées

L'émission Kafas El Itiham animée par Redouane Ramdani sur Med Radio est connue pour faire le buzz, le dernier épisode qui a accueilli le ministre de l'Emploi crée la polémique.

Par

Le passage de Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et des affaires sociales, lors de l’émission Kafas El Itiham diffusée sur Med Radio le 1er mai fait des remous. Animée par Redouane Remdani, le concept de l’émission est de simuler un procès en exprimant des accusations à l’encontre de l’invité dans un ton strict mais décalé.

 

Le ministre, plutôt tendu et enchainant les rires nerveux n’a pas manqué de faire réagir la toile. Quand l’animateur lui demande ce qu’il fait de son salaire « de 55 000 dirhams », le ministre répond : « Je m’éclate, et j’en fais profiter mes enfants. C’est mon droit non ? Tu veux que le ministre porte comme toi des chaussures mal cirées ? ». Une réponse qui étonne Redouane Remdani qui enchaine sur la question « Où as-tu trainé pendant ton enfance ? ». C’est là que Abdeslam Seddiki n’a pas hésité à répondre : « J’ai pas mal traîné, et je traîne toujours. Maintenant c’est moi qui fais traîner les gens ».

Lors de l’entretien diffusé dans l’émission, le ministre de l’Emploi enchaîne les réponses surprenantes. « Notre stratégie de l’emploi repose sur l’apprentissage toute la vie. Et toi tu devrais apprendre plus et être plus éduqué parce que tu es un peu insolent  », a-t-il adressé à l’animateur de Kafas El Itiham, avant de lui dire « qu’il a la grosse tête ».

L’émission se termine quand le ministre de l’Emploi perd  patience. « Je suis ministre, ne pense pas que tu parles à un berger. Si t’es berger, moi je suis ministre », a répondu le ministre à l’animateur radio. Un humour qui n’est pas du goût de tout le monde.

La vidéo n’a pas tardé à être récupérée par Hamid Chabat, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, qui l’a même projetée lors d’une conférence qui s’est tenue au Centre culturel Al Houria à Fès le 2 mai. Devant une salle comble, Chabat a insisté sur les passages où Seddiki se vante d’être ministre et refuse de diminuer son salaire comme l’a suggéré l’animateur. « Si les ministres diminuaient leur salaire de 3000 dirhams chacun, on créerait 120 nouveaux emplois. N’est-ce pas une bonne stratégie de l’emploi ? », lui avait-il suggéré. « Soyez réalistes, personne ne veut perdre ses acquis », avait rétorqué Seddiki.

« Le ministre dit qu’il traîne les Marocains en berger et insulte le journaliste en comparant ses chaussures à celle de son interlocuteur. C’est la même mentalité que le chef de gouvernement, ils réfléchissent tous pareils », a expliqué Hamid Chabat qui prend les déclarations de Seddiki au premier degré.

article suivant

Cristiano Ronaldo et le Maroc, une histoire d'amour réciproque

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.