Al Adl Wal Ihsane: Regragui condamné pour un poème "diffamatoire"

Mounir Regragui, membre du Conseil d'orientation d’Al Adl Wal Ihsane (AWI), a été condamné à Fès en raison du contenu d'un poème jugé diffamatoire.

Par

Mounir Regragui.
Mounir Regragui. Capture d'écran

Mounir Regragui a été condamné jeudi 5 février par une cour d’appel à Fès à un mois de prison avec sursis et 60.000 dirhams d’amende, a indiqué le vice-président d’AWI, Fathallah Arsalane. Ce jugement confirme celui rendu en première instance. Mounir Regragui avait publié en 2011 un poème en solidarité avec sept membres de sa mouvance poursuivis par un avocat, ancien membre d’AWI, qui les accusait d’ « enlèvement et séquestration ». L’avocat a porté plainte contre lui  pour « diffamation », lui reprochant le contenu de ce poème, notamment les passages où il était qualifié « d’indicateur » des services de sécurité.

Il s’agit d’un « procès sur la liberté d’expression et la création », a de son côté affirmé Fathallah Arsalane, annonçant que la défense allait se pourvoir en cassation. Selon lui, Mounir Regragui a déjà été innocenté dans cette affaire au terme d’une première procédure portée devant la cour de cassation.

article suivant

Affaire Omar Raddad : nouvelle requête en révision déposée jeudi après des découvertes ADN