Gestion de l’eau: le Maroc offre son aide à la Palestine

Le Maroc et la Palestine ont signé mercredi 28 janvier un accord de coopération visant à renforcer les installations hydriques palestiniennes.

Par

Charafat Afilal
Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l'Eau -Crédit : Yassine Toumi

La veille de l’accord, mardi 27 janvier, la ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afilal, rencontrait à Ramallah Mazen Ghanim, le responsable du département palestinien chargé de l’Eau. La ministre était accompagnée de plusieurs cadres de son département et du secteur privé. A l’occasion de cette rencontre, la question des destructions des installations hydriques lors des attaques de l’armée israélienne à Gaza l’été dernier a été abordée. Charafat Afilal a, de son côté, exposé la valeur de l’expertise marocaine concernant la gestion des ressources en eau.

A l’issue de cet entretien, un accord  été signé mercredi 28 janvier en présence du Premier ministre palestinien Rami Hamdallah. Celui-ci comprend l’accueil des cadres du département de Mazen Ghanim dans des bureaux d’étude marocains ainsi qu’une aide technique à la construction et à la mise à niveau des installations hydrauliques palestiniennes.

Un soutien bienvenu en Palestine, où l’approvisionnement en eau est l’un des nombreux points de discorde avec Israël. Les installations, vieilles et défectueuses, entraînent une large déperdition tandis que le reste de l’approvisionnement, fourni par Israël, est inférieur à la demande, selon l’organisation israélienne de défense des droits de l’Homme B’Tselem.

Mahmoud Abbas a également reçu la ministre dans le cadre d’une visite organisée en vue d’accords bilatéraux.

Enfant palestinien transportant de l'eau
A Gaza, le 31 décembre 2014, un jeune Palestinien porte une jerricane d’eau lors d’une distribution d’aide humanitaire organisée par l’ONG Oxfam et l’Union européenne. Crédit : European Commission DG ECHO