#CrimingWhileWhite : les Blancs américains tweetent le favoritisme policier

Des milliers d'Américains dénoncent une justice inéquitable entre Noirs et Blancs. Ces derniers se mobilisent sur Twitter avec le hashtag #CrimingWhileWhite en racontant leurs infractions impunies.

Par

Manifestation à New-York après la décision de ne pas poursuivre le policier à l'origine de la mort d'Eric Garner. Crédit : AFP.

Suite à l’abandon des poursuites contre les policiers responsables de la mort de Michael Brown à Ferguson et d’Eric Garner à New-York, des milliers de New-Yorkais ont défilé les 3,4 et 5 décembre dans les rues de la ville pour dénoncer les violences policières dont sont victimes les noirs et l’impunité des policiers blancs. Cette mobilisation est aussi arrivée très vite sur Twitter avec le hashtag #CrimingWhileWhite (« criminel en étant blanc  »). Des Américains blancs y confessent leurs infractions impunies. Le but : dénoncer une justice à deux vitesses.

Les témoignages montrent que les Blancs sont souvent relâchés par les policiers en raison de leur « visage sympathique » et que quand des délits sont commis conjointement avec des Noirs, seuls les Afro-américains sont poursuivis.

… Et les noirs racontent le racisme quotidien de la police

Un autre hashtag est né quasi simultanément : #AliveWhileBlack ( « en vie en étant noir »). Les Afro-américains  y racontent le racisme auxquels ils doivent faire face tous les jours. Sur le réseau social, on trouve des centaines de témoignages comme celui-ci : « En marchant jusqu’à la bibliothèque. La sécurité du compus m’arrête et me demande ma carte d’identité. Plusieurs fois. Elle prétend que je n’ai ‘pas l’air’ d’un étudiant en droit ».

article suivant

Ce qu'il faut retenir du réquisitoire du procureur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.