Des attentats en Belgique déjoués grâce au Maroc

Des informations recueillies par les services secrets marocains ont permis à la Belgique, selon un diplomate, de contrecarrer des attentats terroristes sur son territoire.

Par

menouar alem
Menouar Alem, ambassadeur du Maroc auprès de l'UE. Crédit : DR

Menouar Alem, ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, a révélé dans un entretien accordé au quotidien belge La Dernière Heure, publié mercredi 12 novembre, que le Maroc a permis à la Belgique d’éviter des attentats terroristes sur son territoire.

Le diplomate a d’abord rappelé que le Maroc ne cesse d’attirer l’attention, depuis plusieurs années, sur la croissance du terrorisme transfrontalier qui serait connecté aux mouvements séparatistes et au trafic de drogues et d’armes dans la région sahélo-saharienne. « Le Maroc avait tiré la sonnette d’alarme bien avant que le souci n’apparaisse vraiment. Mais personne n’a voulu nous croire. Beaucoup pensaient que nous utilisions cet argument pour stigmatiser le Polisario. On sait aujourd’hui ce qu’il en est », a ainsi déclaré le diplomate marocain.

Il a également indiqué que le Maroc « a toujours échangé ses informations avec les pays de la région (l’Union européenne) ». Une coopération qui a, selon le diplomate « permis d’éviter des attentats sur le sol belge. Je ne peux pas être plus précis mais des interventions ont eu lieu en Belgique sur base de ces échanges ».

Rappelons qu’en septembre dernier, des médias du plat pays avaient annoncé que les services de sécurité belges avaient fait échouer plusieurs attaques projetées par d’ex-combattants revenus de Syrie ou par des sympathisants de l’organisation terroriste État islamique.

article suivant

France : le déconfinement progressif en débat