"Hercule contre Hermès" récompensé malgré les procès

Le film marocain Hercule contre Hermès, réalisé par Mohamed Ulad, a remporté le trophée francophone du documentaire 2014.

Par

"Hercule" se bat contre l'héritier Hermès. Crédit : DR.

Hercule contre Hermès a reçu le trophée francophone du documentaire 2014, lundi 3 novembre. Racontant l’opposition d’un petit propriétaire marocain au riche héritier français Hermès, le film a beaucoup fait parler de lui.

Il raconte l’histoire vraie de la famille El Mektiri, qui vit près d’Asilah sur un lopin de terre. Au fil des années, Patrick Guerrand-Hermès, a acquis l’ensemble des terrains -jouxtant la plage- situés autour de celui de la famille Mektiri. Mais cette dernière a refusé de lui vendre ses terres, malgré les intimidations et les procès.

Dans le docu, le père, lassé, souhaite abandonner le combat mais son fils, surnommé Hercule en raison de sa stature hors norme, a repris le flambeau.

A la sortie du film, Patrick Guerrand-Hermès a intenté des actions en justice -en France et au Maroc- contre son réalisateur, Mohamed Ulad et les chaînes qui l’ont diffusé, Arte et 2M. Il reproche au film de donner une version erronée des faits. Le réalisateur a quant à lui écrit à la justice marocaine pour dénoncer des « procès abusifs ».

« Un film ne meurt jamais et trouve toujours sa voie vers le public » a commenté Mohamed Ulad après avoir reçu cette récompense, déclarant à la MAP que les pressions et attaques de Patrick Guerrand Hermès « n’ont pas empêché la critique et le public d’être sensibles à ce film ». Et de préciser: « Ce n’est pas un film contre les investisseurs européens au Maroc mais un film contre les injustices et les intimidations d’où qu’elles viennent ».

Le documentaire est arrivé ex æquo avec le film Sur le chemin de l’école du français Pascal Plisson. La victoire de David contre Goliath?

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire