Charafat Afilal détaille son plan national de l’eau – Telquel.ma

Charafat Afilal détaille son plan national de l'eau

La ministre Chargée de l’eau, Charafat Afilal, détaille les grandes lignes du plan national de l’eau.

Par

Crédit : Rachid Tniouni.

Le Maroc compte inviter les entreprises privées à prendre en charge le dessalement des eaux ainsi que les projets d’irrigations du pays, selon Charafat Afilal. Dans une interview accordée au site de la chaine de télévision américaine Bloomberg, la Chargée de l’eau auprès du ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement a indiqué que le plan national de l’eau nécessitera un investissement total de 27 milliards de dollars (230 milliards de dirhams). Ces financements s’effectueront sous forme de concessions à long terme : « les opérateurs devront prendre en charge une plus grande proportion des couts induits par le Plan, que ce soit en termes d’investissement ou de prise en charge du coût de fonctionnement  » détaille la ministre.

Le but du plan est de réduire « l’augmentation prévue du déficit hydrique estimée entre trois et cinq milliards de mètres cube à l’horizon 2030 » et devrait permettre à chaque Marocain de bénéficier de 700 mètres cube d’eau chaque année, malgré l’augmentation de la population. Le plan permettra également au Maroc de gagner 5 milliards de mètres cube d’eau d’ici 2030, promet la ministre.

 Changement de l’agriculture

Le Plan national de l’eau devrait entrainer des changements radicaux dans la pratique de l’agriculture et a, de ce fait, été élaboré en collaboration avec le ministère de tutelle : « le plan de l’eau a été élaboré en collaboration avec le ministère de l’Agriculture qui représente entre 80-90 % de la consommation totale d’eau au Maroc. Nous sommes d’accord sur le fait que nous devrions avoir des cultures moins hydrophages », révèle Afilal. Parmi les cultures qui seront affectées par cette nouvelle politique, figurent celles de la pastèque. Ainsi, la culture de ce fruit a été bannie dans la région de Zagora après que des études aient révélées que les aquifères affectaient la salinité et la qualité de l’eau.

Autre objectif du plan national de l’eau, « la rénovation du système d’irrigation  ». Celle-ci devrait permettre un gain de 2,5 milliards de mètres cube d’eau, soit la moitié de l’objectif fixé par Afilal. Cette rénovation se fera à travers l’introduction de la micro-irrigation « qui a un énorme potentiel au Maroc » selon la ministre. Les 2,5 milliards de mètres restants pour compléter l’objectif 2030, seront gagnés à travers l’implantation d’usines de dessalement.

Dernier grand projet d’Afilal : la mise en place d’un canal nord-sud sensé fournir plus de 800 millions de mètres cube d’eau par an. Ce canal devrait partir du nord du pays et alimenter Casablanca ainsi que la région fermière de Rhamna. « Il (le projet, ndlr) aura un cout de 30 milliards de dirhams. Nous avons mené des études préliminaires et sommes actuellement dans la phase des études détaillées qui devraient prendre cinq ans  » a déclaré la ministre.

article suivant

Hakim Benchamach réélu à la présidence de la Chambre des conseillers

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.