La mortalité infantile toujours plus élevée que chez nos voisins

Le taux de mortalité infantile continue de baisser mais reste beaucoup plus élevé que dans les autres pays du Maghreb.

Par

Un test réalisé à l'hôpital sur un nourrisson
Crédit : Eric T. Sheler.

Le Maroc devrait relever le défi des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en terme de mortalité infantile. Aujourd’hui, 30 enfants de moins de cinq ans sur 1000 meurent à la naissance, d’après le rapport de l’Unicef. L’OMD fixé est de 27 d’ici 2015. Ce taux a largement diminué en deux décennies puisqu’il s’élevait encore à 81 en 1990.

Même si ces chiffres sont rassurants, ils sont beaucoup moins positifs que ceux de nos voisins. En Algérie, ce taux est de 25 pour 1000 et en Tunisie de 15 pour 1000 (seulement 9 pour 1000 dans le cas particulier de la mortalité néonatale, contre 18 pour 1000 au Maroc).

Les chiffres marocains sont tout de même meilleurs que la moyenne mondiale qui est de 46 pour 1000. Chaque jour, 17 000 enfants de moins de cinq perdent la vie dans le monde.

Comme l’Unicef l’explique, cet indicateur de mortalité infantile est révélateur de la situation de la santé et de la faim dans le pays. Cette dernière est elle aussi en net recul, d’après le dernier rapport de la FAO publié le 16 septembre.

article suivant

Au large de Dakhla, l’israélien Ratio Petroleum Energy cherche du pétrole et du gaz