Loi de finances 2015 : Benkirane veut serrer la ceinture

Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a adressé sa note de cadrage de la loi de Finances 2015 aux différents départements ministériels.

Par

La note de cadrage de la loi de Finances 2015 donne les grandes orientations du gouvernement
Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane Photo : DR

Au programme de la note de cadrage de la loi de finance 2015, la lutte contre les déficits publics, la rationalisation de la commande et de l’investissement public, l’amélioration de la compétitivité de l’économie, ou encore le renforcement de la cohésion sociale.

Benkirane demande aux administrations de se serrer la ceinture

L’objectif de rétablir les équilibres macro-économiques est prioritaire pour le gouvernement Benkirane. La note de cadrage insiste à cet effet sur les efforts que doit faire l’administration en vue de réaliser les objectifs demandés par le chef du gouvernement.

Ainsi, parmi les mesures proposées dans le but de rationaliser les dépenses, une commission devra donner son aval à toute acquisition ou location de véhicules de fonction, mais également pour toute étude demandée par un ministère.

La lettre invite également les départements ministériels à mener des investissements efficients et économiquement rentables. Il leur est également demandé d’alléger la masse salariale en réduisant les recrutements. Avec cette réduction du train de vie de l’État, le gouvernement Benkirane espère faire passer le déficit budgétaire sous la barre des 5 % d’ici à la fin de 2014.

Renforcer la confiance en l’économie

Abdelilah Benkirane entend améliorer la compétitivité de l’économie marocaine à travers les plans et stratégies sectorielles, en insistant sur leur importance et la nécessité d’accélérer leur mise en œuvre.

A cet effet, le Plan d’accélération industrielle est considéré par le gouvernement comme prioritaire dans sa mise en œuvre. La question du soutien à l’entreprise est également abordée dans la note de cadrage d’Abdelilah Benkirane, notamment des industries exportatrices.

En matière de renforcement de la compétitivité également, Benkirane demande à ses ministres d’évaluer l’impact de l’investissement public et de maximiser l’efficience de la dépense publique.

Adopter au plus tôt les lois organiques

Le chef du gouvernement insiste sur la nécessité d’adopter les lois organiques prévues par la constitution. Leur adoption doit intervenir avant le terme de la première législature suivant l’adoption de la constitution, le projet de loi sur le Conseil supérieur de l’autorité judiciaire ayant été déposé cette semaine.

Sur le plan social, Abdelilah Benkirane annonce une stratégie nationale de l’emploi et la mise en place d’aides directes, à l’attention des veuves notamment. Le chef du gouvernement annonce également la priorité donnée à la lutte contre les violences à l’encontre des femmes.

article suivant

Maroc-Portugal : le président Marcelo Rebelo de Sousa assistera au match

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.