Large mouvement dans les rangs des cadres des établissements pénitenciers

Par

Mohamed Salah Tamek, délégué général de l'administration pénitentiaire. Crédit : Rachid Tniouni

Six mois après sa prise de fonction à la tête de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire, Mohamed Salah Tamek a procédé à un large mouvement dans les rangs des cadres. 36 directeurs de prison ont changé de lieu d’affectation alors que 14 autres ont été relevés de leur fonction et rattachés à la direction centrale. Au total, ce mouvement, inédit dans les annales de cette direction, a concerné 56 hauts fonctionnaires dont deux directeurs à l’administration centrale (qui ont été remerciés) et trois directeurs régionaux. 

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres