En Egypte, hausse des taxes sur le tabac et l’alcool au secours de l’économie

Pour renflouer les caisses de l’Etat, le régime égyptien procède ces dernières semaines à des hausses notables sur la taxation de certains produits.

Par

Crédit: AFP

Les autorités égyptiennes ont décidé, dimanche 6 juillet, d’augmenter de 120 % la taxe sur les cigarettes et de 100 % celle sur l’alcool. Objectif : « réduire le déficit budgétaire » et « réformer l’économie », selon l’agence Reuters qui relaie l’information.

Cette décision intervient au lendemain d’une réduction des subventions publiques prise par le président Abdel Fattah al Sissi, qui a eu pour effet une hausse du prix du carburant et du gaz de 70 %.

Elle fait échos à un autre relèvement de la taxe sur les plus-values boursières et une hausse du prix de l’électricité qui devraient rapporter à l’Etat 7,13 milliards de dollars, selon le premier ministre égyptien Ibrahim Mehleb.

L’Egypte ambitionne de ramener le déficit du PIB (Produit intérieur brut) à 10 % au cours de la prochaine année fiscale. Pour l’exercice 2013-2014, le déficit prévu est de 12 %.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.